Trajectoires professionnelles et migratoires. Le personnel de l’usine J-B. Martin à Villeurbanne dans la première moitié du XXe siècle

Croisant histoire de l’immigration et histoire du travail, cette recherche vise à étudier la diversité des parcours migratoires de travailleurs et, en miroir, la diversité des parcours professionnels des migrants à partir de l’exemple d’usine. Mon travail porte sur les salariés de J.B Martin, une entreprise textile villeurbannaise, dans la première moitié du XXe siècle. Je m’intéresse à la fois à la composition du personnel de l’usine, son histoire sociale, et à l’histoire des personnes qui y travaillèrent, leur parcours individuel et familial.

Qui travaillait dans cette usine et dans quelles conditions ? Quelle était la place des femmes et des hommes immigrés au sein de l’entreprise ? La place des ouvriers dans l’usine était-elle régie par la nationalité, le genre, la qualification, le parcours ? Est-ce pertinent de séparer travailleurs français et travailleurs immigrés ? Il s’agit également de s’interroger sur la place des travailleurs dans la ville. Quelles logiques sous-tendent l’installation dans un quartier : la proximité du travail, de personnes de même origine ? Les liens entre travail et migration, sont interrogés à l’échelle d’une simple usine.

L’usine, l’entreprise, la ville, forment le cadre de vie et de travail du personnel étudié. Villeurbanne est une ville marquée parallèlement par l’industrialisation et l’immigration dans le premier XXe siècle. L’usine « Bonneterre » de l’entreprise textile J-B Martin, est une usine où travaillent de nombreux ouvriers peu qualifiés au tissage et à la teinture. Ce travail de recherche, mené sur deux ans, repose principalement sur les archives de l’entreprise et en particulier des fiches du personnel qui nous renseignent sur les salariés de la Première à la Seconde Guerre mondiale. A l’aide de ces sources, et de témoignages, je cherche à saisir au mieux les parcours de ces femmes et de ces hommes dans leur diversité et leur convergence.

 

Manon Duret, Master 2 en Histoire moderne et contemporaine, Lyon 2

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *