Colloque – Gouverner les territoires par réseaux, 27 et 28 juin 2012, Lyon

Les 27 et 28 juin 2012 se déroulera un colloque organisé par l’ENS et l’IEP de Lyon, intitulé « Gouverner les territoires par Réseaux ».

J’ai le plaisir d’intervenir au colloque « Gouverner les territoires par réseaux », organisé par l’ENS et l’IEP de Lyon. Mon intervention est intitulée : « La mise en réseau de la ville de Villeurbanne de 1924 à 1937 : stratégie de pouvoir et représentations urbaines »

L’objet de mon intervention est de comprendre si les réseaux de villes alors existants (association nationale des maires de France, Union internationale des villes et Fédération des Municipalités socialistes) sont mobilisés par la municipalité de Villeurbanne afin de faire connaître son action édilitaire et ainsi d’affirmer sa maîtrise du territoire qu’elle modernise ? Pour cela j’ai étudié les courriers échangés, de 1924 à1937, par la municipalité et, les ouvrages et articles de presse nationale et internationale, diffusés de 1932 à 1937, portant sur le Nouveau Centre Urbain édifié sous la municipalité de Lazare Goujon. Je fais ainsi, l’hypothèse que la médiatisation de l’expérience urbaine villeurbannaise, sous les deux premiers mandats de Lazare Goujon (1924-1935) procède d’une volonté locale d’affirmer et faire reconnaître l’existence de Villeurbanne en tant que ville à part entière, dans un contexte politique et culturel, national et international, réceptif aux représentations de modernité et de rationalité associées à cette expérience urbaine locale.

Boris de Rogalski Landrot

Programme complet du colloque (.pdf) :

GouvernerTerritoires2012

Présentation du colloque par les organisateurs :

Continuer la lecture de « Colloque – Gouverner les territoires par réseaux, 27 et 28 juin 2012, Lyon »

C.-R. de Nick Flynn, Another Bullshit Night in Suck, Faber & Faber, 2005

Dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2012 (voir le précédent billet sur cet évènement), 10 doctorants ont été invités à composer un texte à la suite de leur lecture de l’un des trois ouvrages proposés.

Pour ma part, j’ai choisi l’ouvrage autobiographique de Nick Flynn intitulé Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie, Folio, 2007, et dont le titre original est Another Bullshit Night in Suck. Les règles de l’exercice étaient souples car il s’agissait de produire un texte libre traitant de la mise en écriture de ce récit. Je vous présente ici mon texte qui relève du compte-rendu de lecture :

Continuer la lecture de « C.-R. de Nick Flynn, Another Bullshit Night in Suck, Faber & Faber, 2005 »

Les enfants d’origine italienne du quartier de la Croix-Luizet à Villeurbanne : familles et parcours scolaires, 1945-1955

Par Manon ASSENAT

Master 2 Mathilda (Université Lumière Lyon 2, en résidence au Rize)

Etudiante en master 2 Matilda Histoire Européenne des Femmes et du Genre, mon travail de recherche porte sur les élèves italien-ne-s ou d’origine italienne de l’école primaire de Croix-Luizet (aujourd’hui Armand) à Villeurbanne.

Les sources utilisées proviennent en grande partie des archives de ce groupe scolaire et ont déterminé les bornes chronologiques du sujet. Elles se composent notamment de registres matricules et cahiers des effectifs (documents qui recensent les élèves de l’école et donnent diverses informations sur eux-elles), mais aussi cahiers des maîtres et maîtresses ou encore registres d’appel. Le recensement de 1946 m’a permis de constituer une base de données qui contient environ 200 fiches d’élèves avec diverses informations dont l’année de naissance, la nationalité ou encore la profession de chaque membre du foyer. Enfin, des entretiens avec d’ancien-ne-s élèves de l’école complètent ces sources administratives et donnent un aperçu des expériences vécues par ces enfants italien-ne-s ou d’origine italienne. Les sources du groupe scolaire sont malheureusement cantonnées à l’école des garçons pour ma période. Cependant, grâce aux entretiens et à la littérature, je pense pouvoir pallier ce manque et mener une étude en termes de genre des parcours scolaires des filles et des fils d’immigré-e-s italien-ne-s de Croix-Luizet.

Les travaux en sociologie et en histoire de l’éducation ont démontré l’influence majeure du milieu social d’origine sur la réussite scolaire des enfants, ainsi la première étape de ce travail de recherche est de dresser le profil de la population italienne du quartier : les parcours migratoires sont variés, mais leurs catégories socio-professionnelles et leurs conditions de vie montrent un groupe plutôt homogène. Dans un second temps, les problèmes spécifiques des enfants italien-ne-s ou d’origine italienne à l’école sont observés, et notamment la question de la langue et le contexte des années de l’immédiat après-guerre. La dernière partie de mon travail se propose d’appréhender les parcours scolaires de ces enfants pour tenter de savoir s’ils se différencient de ceux des autres élèves ou non. De même, il sera aussi question de leurs parcours post-primaires, éclairés par les entretiens et la littérature.

Manon ASSENAT

Assises Internationales du Roman 2012 : atelier d’écriture entre doctorant-e-s et romanciers

Dans le cadre de la sixième édition des Assises Internationales du Roman, conçues et organisées par Le Monde et la Villa Gillet, qui se tiendra du 28 mai au 3 Juin 2012, un atelier d’écriture, présidé par Michel Lussault (PU en géographie à l’ENS de Lyon) verront se rencontrer 10 doctorants, issus des sciences humaines et sociales, et trois auteurs qui sont :

– Paul Andreu, La maison, Stock, 2009

– Nick Flynn, Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie, Folio, 2007 (Le titre original est Another Bullshit Night in Suck)

– Charles Robinson, Dans les cités, Seuil, 2011

Cette rencontre se veut un moment d’échanges sur la mise en écriture de ces auteurs dont les ouvrages mettent en récit le fait d’habiter : le monde, la ville, la maison. Prélude aux échanges, les doctorants auront lu ces ouvrages et produit un texte réflexif à partir de leurs lectures. Participant, comme doctorant, à cet atelier d’écriture partagée, j’y vois une expérience originale permettant de nouer un dialogue autour du rapport entre récit littéraire et récit scientifique. La mise en forme d’une réflexion scientifique passant par sa mise par écrit (surtout dans le cadre d’une thèse) l’étude de celle-ci me paraît fondamentale.

Une expérience originale à suivre..

Boris de Rogalski Landrot

Récits d’engagements : 1954-1962 au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012

19 mars 1962 – 19 mars 2012. La célébration du cinquantenaire des accords d’Evian, et celle de l’indépendance algérienne, proclamée le 5 juillet 1962, donnent lieu à de nombreux évènements.

A Lyon et Villeurbanne, deux expositions réalisées par l’association Grand Ensemble donnent à voir les soutiens français aux Algériens en guerre, à partir de témoignages oraux d’acteurs et d’actrices de l’époque. Le premier volet de l’exposition, « Solidarités franco-algériennes », est exposé au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012 ; le second volet, «  Des avocats lyonnais auprès d’Algériens en guerre » sera exposé aux Archives Municipales de Lyon du 9 mai au 21 juillet 2012.

Continuer la lecture de « Récits d’engagements : 1954-1962 au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012 »

Michelle ZANCARINI-FOURNEL (coord.), Le Palais du Travail, Villeurbanne, 2011, 96 pages

n° de dépôt légal : N° DLE 20111129-64030

 


Ce catalogue a été édité dans le cadre de l’exposition Le Palais du travail, présentée du 20 octobre 2011 au 25 février 2012 au Rize – Ville de Villeurbanne.

Coordonné par Michelle Zancarini-Fournel, cet ouvrage collectif est édité à l’occasion de l’exposition sur « Le Palais du Travail » organisée par le Rize du 20 octobre 2011 au 25 février 2012. Imaginé par Lazare Goujon, maire socialiste de Villeurbanne de 1924 à 1935, le Palais du travail s’inscrit dès son origine dans un ambitieux projet politique hygiéniste. Il fait appel aux travaux récents des historiens et replace le projet villeurbannais dans les contextes national et européen, en faisant apparaître les influences politiques et architecturales. Contributions scientifiques et abondante iconographie tirée des archives de Villeurbanne permettent ainsi de comprendre les enjeux sociaux et culturels de l’histoire du Palais du travail.

Table des matières

Continuer la lecture de « Michelle ZANCARINI-FOURNEL (coord.), Le Palais du Travail, Villeurbanne, 2011, 96 pages »

La Révolution numérique et ses effets sur la recherche historique

La mise en ligne d’archives et d’articles numérisés transforme radicalement les modalités de recherche d’informations historiques. L’apport est réel pour un doctorant en histoire contemporaine comme moi. Grâce aux bouquets numériques (fortement coûteux pour les bibliothèques universitaires, il est vrai, mais tellement importants pour un doctorant !),  il est possible de lire des articles en langue étrangère qu’il serait autrement difficile voire impossible de consulter. Cela transforme radicalement les modalités de recherche et facilite l’agrégation d’informations jusqu’alors éparses. En effet, grâce à des outils comme ISIDORE ou encore SAGE, JSTOR (pour n’en citer que quelques-uns dont je ferai d’ailleurs dans un prochain billet une liste plus exhaustive), la recherche est facilitée car il est possible de moissonner et trouver L’article, LA pépite qui va éclairer votre propre réflexion de recherche…Une vraie révolution ou plutôt une véritable Evolution !

A voir : Le dernier numéro du bulletin de veille “les sciences humaines et sociales et la métropole” qui est publié par Millénaire 3, Le centre ressources propectives du Grand Lyon.

SSU ! Qu’est-ce-que c’est ?

Sciences Sociales de l’Urbain (ou SSU) est le nom d’un nouveau laboratoire junior de l’ENS de Lyon, rattaché au Laboratoire Triangle, que nous avons créée avec 14 autres doctorants issus de science politique, géographie, urbanisme et d’histoire.

Nous nous sommes réunis autour d’un même objet d’étude : la ville en Europe occidentale dans la seconde moitié du XX siècle. Cela nous a permis de nous rendre compte de la plasticité du terme de “ville” selon nos disciplines différentes. Nos différences méthodologiques nous ont invité à approfondir la question dans une logique pluridisciplinaire et de dialogue. C’est pourquoi nous organisons un séminaire de recherche d’une fréquence mensuelle durant lequel une-e invité-e spécialiste dans son domaine présente un travail de recherche original.

Continuer la lecture de « SSU ! Qu’est-ce-que c’est ? »

J.-E. : Des palais pour le peuple ? Modèles, circulations, réseaux. Le 27 janvier 2012 au Rize

Cette journée d’étude intitulée “Des Palais pour le peuple ? Modèles, circulations, réseaux” a été organisée par Renaud Payre, Professeur des Universités en Science Politique à l’IEP de Lyon (laboratoire TRIANGLE) et par Jean-Luc Pinol, Professeur d’Université en Histoire contemporaine à l’ENS de Lyon (LARHRA). Elle s’est déroulée au Rize le 27 janvier 2012.

 

 

 

 

 

 

Représentations et transmissions sociales. Perception d’une ville au travers de la presse locale et du voisinage : le cas de Villeurbanne

Le texte suivant présente le travail de Master 2 Recherche en psychologie sociale de Laurianne Charrier (Université Lyon 2, GREPS), sous la direction de Madame Valérie Haas (Maître de Conférence, Université Lyon 2, GREPS). Etude qu’elle a menée durant l’année 2010-2011 dans le cadre de la résidence de jeunes chercheur-euse-s au sein du Pôle Recherche du Rize. Son travail est intitulé “Représentations et transmissions sociales. Perception d’une ville au travers de la presse locale et du voisinage : le cas de Villeurbanne.

Continuer la lecture de « Représentations et transmissions sociales. Perception d’une ville au travers de la presse locale et du voisinage : le cas de Villeurbanne »

Le Palais du Travail au Rize du 20 octobre 2011 au 25 février 2012

Le Palais du travail est le premier élément du vaste ensemble urbain que constitue aujourd’hui le quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne. Créé à l’initiative de Lazare Goujon, maire socialiste de Villeurbanne de 1924 à 1935, le Palais du travail s’inscrit dès son origine dans un ambitieux projet politique, influencé par l’hygiène sociale, et soucieux de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

Entrée de l’exposition du Palais du Travail. Photo BRL

Vue de la salle principale de l’exposition. Photo BRL

Fonctions centrales du Palais du Travail – Plan en coupe Nord-Sud du Palais du Travail 1934 – Photo BRL

Continuer la lecture de « Le Palais du Travail au Rize du 20 octobre 2011 au 25 février 2012 »

Le RIZE était à Paris pour les 30 ans du dispositif CIFRE

Le jeudi 8 décembre 2011 le Rize a participé au huitième forum Cifre qui se déroulait au Palais Brongniart à Paris.  Ce fut l’occasion de rencontrer de nombreux étudiants intéressés par notre projet de recherche en résidence. L’originalité du Rize, dans ses missions et son fonctionnement,  a pu ainsi être montrée. Mais surtout, il semble que le Rize soit l’unique structure culturelle proposant un système de résidence du Master 2 au doctorat ! Donc avis aux intéressé-e-s.

Nous les avons accueilli-e-s depuis 2009

Nous les avons accueilli-e-s en :

  • 2009-2010

Boris de Rogalski Landrot (Université Lyon 2) a travaillé sur les usages politiques de l’histoire à Villeurbanne durant le 20e siècle dans le cadre de son Master 2 d’histoire contemporaine sous la co-direction de Michelle Zancarini-Fournel et de Jean-Luc Pinol. L’intitulé de son mémoire est Représenter Villeurbanne à travers les récits historiques de 1905 à 2004. Note : 17/20.

Master 2 Histoire contemporaine, Université Lyon 2

  • 2010-2011

Romain Barré (Université Lyon 2) a travaillé dans le cadre de son Master 2 d’Anthropologie sociale sur Le marché aux puces de la ville de Villeurbanne sous la direction de Bianca Botea-Coulaud. Il a interrogé le rapport entre les brocanteurs et les objets, en faisant une étude de terrain du canal de Jonage qui est le deuxième marché aux puces après celui de Saint-Ouen.

Master 2 Anthropologie, Université Lyon 2

Lauriane Charrier (Université Lyon 2) a travaillé sur les “Représentations et transmissions sociales. Perception d’une ville au travers de la presse locale et du voisinage : le cas de Villeurbanne” d’un point de vue de la psychologie sociale sous la direction de Valérie Haas. Note : 15/20

Master 2 Psychologie sociale, Université Lyon 2

Charlotte Gobin (Université Lyon 2) a rédigé un mémoire de Master 2 Recherche Matilda sur Le militantisme au féminin : les Lyonnaises et la défense de la cause algérienne (1954-1966) sous la co-direction de Marianne Thivend et de Sylvie Schweitzer. Elle a ensuite participé à la conception de l’exposition sur Les solidarités franco-algériennes à Lyon de 1954 à 1962 qui a été présentée de février à juin 2012 au Rize. Note : 17/20

Master 2 Matilda, histoire européenne des femmes et du genre

 Elle poursuit actuellement ses recherche en thèse en histoire contemporaine sous la direction de Sylvie Schweitzer (PU historie contemporaine, Lyon 2)

  • 2011-2012

Manon Assenat (Université Lyon 2) a fait un travail d’analyse historique sur l’école de Croix-Luizet à Villeurbanne dans l’après Seconde Guerre mondiale. Son approche a permis de traiter de la question des parcours scolaires au regard des questions de genre et de nationalité. Elle a travaillé sous la direction de Sylvie Schweitzer. Note : 17/20

Master 2 Matilda, histoire européenne des femmes et du genre

Louis de l’Escalopier (ENS de Lyon)  a fait un travaille d’analyse de démographie historique en étudiant précisément le parcours migratoire des étrangers à Villeurbanne à partir du registre de recensement de 1926. Il a travaillé sous la direction de Jean-Luc Pinol. Note : 15/20

Master 1 Histoire contemporaine, ENS de Lyon

Marion Obert (IEP de Lyon) a fait un travail de recherche en sciences politiques en traitant de la question de la mise à l’agenda de la question des femmes sous le premier mandat de Charles Hernu. Elle a travaillé sous la direction de Renaud Payre. Note : 17/20.

Master 2 Politique Publique, Institut d’Etudes Politiques de Lyon

LE MILITANTISME FEMININ PRO-ALGERIEN (1954-1966)

Le texte suivant présente le travail de Master 2 Matilda en histoire contemporaine de Charlotte GOBIN (Université Lyon 2, LARHRA), dirigé par Madame Marianne THIVEND (MCF Histoire contemporaine, Université Lyon 2) et Madame Sylvie SCHWEITZER (PU Histoire contemporaine, Université Lyon 2). Son travail a porté sur le militantisme au féminin : les Lyonnaises et la défense de la cause algérienne (1954-1966). Continuer la lecture de « LE MILITANTISME FEMININ PRO-ALGERIEN (1954-1966) »