Récits d’engagements : 1954-1962 au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012

19 mars 1962 – 19 mars 2012. La célébration du cinquantenaire des accords d’Evian, et celle de l’indépendance algérienne, proclamée le 5 juillet 1962, donnent lieu à de nombreux évènements.

A Lyon et Villeurbanne, deux expositions réalisées par l’association Grand Ensemble donnent à voir les soutiens français aux Algériens en guerre, à partir de témoignages oraux d’acteurs et d’actrices de l’époque. Le premier volet de l’exposition, « Solidarités franco-algériennes », est exposé au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012 ; le second volet, «  Des avocats lyonnais auprès d’Algériens en guerre » sera exposé aux Archives Municipales de Lyon du 9 mai au 21 juillet 2012.

Le but de cette exposition en deux volets est de mettre en avant le déroulement de la guerre d’indépendance sur le territoire français, et les solidarités franco-algériennes qui se sont nouées avant comme pendant la guerre d’indépendance. En effet, La guerre d’indépendance algérienne s’est aussi déroulée sur le sol métropolitain où vivait dans une grande précarité une communauté de travailleurs algériens. Au sein de la société française profondément déchirée face à cette guerre, des solidarités sociales, politiques, judiciaires se sont nouées en métropole entre des Français et des Algériens.
Dans l’agglomération lyonnaise, des actions humanitaires en faveur de cette communauté avaient été mises en place avant 1954 qui allaient être le terreau des premiers soutiens aux militants de l’indépendance algérienne, bientôt rejoints par d’autres Lyonnais, issus d’autres familles spirituelles ou politiques. Cinquante ans plus tard, ces parcours d’engagements ont été oubliés.

Cette double exposition donne à entendre de nombreux témoignages oraux d’acteurs et d’actrices de l’époque et met en lumière ces acteurs oubliés de l’histoire, qui de l’action sociale à l’engagement politique, du sentiment de trahison de la patrie aux convictions humanistes, du groupe d’influence au « réseau », espéraient que leur engagement prépare une amitié future entre la France et l’Algérie.

La restitution d’un travail scientifique.

Cette exposition est nourrie d’un travail de recherche mené pendant deux ans par un groupe de chercheurs à partir d’enregistrements des acteurs de ces solidarités. Les résultats sont présentés dans un ouvrage collectif, Récits d’engagement, Des Lyonnais auprès des Algériens en guerre, 1954-1962, Paris, Bouchène, 2012.

Un programme de rencontres et de débats est également prévu, afin de restituer les recherches menées depuis deux ans par le comité scientifique, et d’approfondir les questions soulevées par l’exposition.

Les informations concernant ces différentes rencontres sont disponibles sur le site de Grand Ensemble, dans la rubrique « Actualités » : http://www.grandensemble.fr/accueil.html

Une journée d’étude est par ailleurs organisée le jeudi 22 mars aux musées Gadagne, en partenariat le LARHRA, l’association Grand Ensemble, le Rize et les Archives municipales de Lyon. Le programme de la journée est disponible en ligne : http://www.gadagne.musees.lyon.fr/index.php/histoire_fr/Histoire/Le-musee-d-histoire-de-Lyon/Conferences-Journees-d-etudes/Rencontres-de-Gadagne/France-Algerie

Comité scientifique de l’exposition

Gilles Boyer, est professeur agrégé à l’Université Claude Bernard Lyon1-IUFM où il enseigne l’histoire et travaille sur l’enseignement du fait colonial dans l’enseignement primaire et secondaire.

Béatrice Dubell est réalisatrice de films documentaires.  Elle a réalisé en 2008 « El bi’r – Le puits», sur le parcours d’Albert Carteron, pendant la guerre d’Algérie.

Emilie Elongbil Ewane est doctorante à l’Université Lyon-II, LARHRA, en histoire contemporaine, sur le sujet « Le logement des immigrés, comparaison Lyon/ Berlin – années 50 /70 »

Charlotte Gobin est doctorante en histoire des femmes et du genre à l’Université Lumière-Lyon 2-LARHRA. Elle travaille, sous la direction de Sylvie Schweitzer, sur le rôle et la place des femmes dans l’opposition française à la guerre d’Algérie. Elle a travaillé sur le « Militantisme au féminin : les Lyonnaises et la défense de la cause algérienne (1954-1962) » dans le cadre de son Master, sous la direction de Marianne Thivend.
Arthur Grosjean, professeur d’histoire-géographie au lycée de la Plaine-de-l’Ain à Ambérieu-en-Bugey.
Il a été le correspondant du Rhône et de l’Ain de l’IHTP (Institut d’Histoire du Temps Présent) pour l’ouvrage collectif dirigé par Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault  La France en guerre, expériences métropolitaines de la guerre d’indépendance algérienne, Paris, Autrement, 2008.

Gilbert Meynier est professeur émérite d’histoire de l’Université Nancy-II et spécialiste de l’histoire de l’Algérie. Il est notamment l’auteur d’une Histoire intérieure du FLN, Paris, Fayard, 2002.

Sylvie Thénault est chargée de recherche au CNRS, Centre d’histoire sociale du XXe siècle. Ses recherches portent sur le droit et la répression légale pendant la guerre d’indépendance algérienne,

Marianne Thivend est maitresse de conférences d’histoire contemporaine, à l’Université Lyon-II, LARHRA et historienne de l’enseignement, des femmes et du genre.

L’exposition a été conçue et produite par Grand ensemble, avec le soutien de l’État, de la région Rhône-Alpes (appel à projets mémoires du XXème siècle) et de la ville de Villeurbanne, en coproduction avec Le Rize et les Archives Municipales de Lyon.                                                                                                                      
Le programme de rencontres a été mis en place avec le soutien de la ville de Lyon et de la ville de Vaulx-en-Velin.

A côté des rencontres organisées par le comité scientifique, de nombreuses manifestations ont été organisées par diverses institutions patrimoniales et associations culturelles du Grand Lyon (le Rize, le collectif France-Algérie, etc.) autour des mémoires franco-algériennes. Toutes les informations concernant ces initiatives sont à retrouver sur le site http://memoiresentrelacees.fr

 



Citer ce billet
Rédaction (2012, 22 mars). Récits d’engagements : 1954-1962 au Rize, du 15 mars au 9 juin 2012. Mémoires et Société. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rdwv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search