Parcours migratoires des Ukrainiennes exilées à Villeurbanne

Joséphine Brive

L’objectif de mon projet de recherche est de mieux appréhender les parcours migratoires des Ukrainiennes exilées à Villeurbanne depuis le 24 février 2022, et d’analyser les mises en récit qu’elles en font.

Ancrée dans l’actualité de la guerre en Ukraine, cette recherche vise à replacer au centre les récits des exilées (qui représentent, avec leurs enfants, 80% de tous les exilé·es en provenance d’Ukraine accueilli·es dans le Rhône d’après la Préfecture) et à interroger l’impact de l’accueil des Ukrainiennes sur la mémoire locale villeurbannaise. Cet objet de recherche permettra ainsi de comprendre le rôle que jouent les conditions d’accueil dans les inflexions des parcours migratoires des exilées ukrainiennes. Pour cela, j’étudierai les modalités d’accueil à Villeurbanne, les conditions matérielles d’arrivée, les difficultés rencontrées, les types de réseaux mobilisés, les relations avec les proches restés en Ukraine et les interrogations relatives à la question du retour au pays.

Je compte mettre en œuvre des méthodes sociologiques et majoritairement qualitatives: des observations directes dans les associations accueillant des Ukrainien·nes, une ethnographie numérique dans les groupes d’entraide sur les réseaux sociaux, et des entretiens qui permettront d’appréhender les mises en récit de l’expérience migratoire.

Actuellement en résidence de recherche au Rize, Joséphine Brive est en Master 2 Affaires Internationales et Espaces Post-Soviétiques à Sciences Po Bordeaux.

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search