La mosquée Othmane de Villeurbanne : un édifice au centre des enjeux de visibilisation et d’institutionnalisation de l’islam dans la ville

Mélissa Zidane

La mosquée Othmane de Villeurbanne a été construite à partir de 2004 et inaugurée en 2006. Elle prend place dans le paysage Villeurbannais dans une période de visibilité croissante de l’islam et des musulmans à plusieurs échelles. A l’échelle nationale, depuis l’affaire de Creil de 1989, l’islam est progressivement considéré par les autorités publiques comme un fait français visible avec lequel l’État et le reste de la société doivent composer. Dans le contexte local, la mosquée Othmane apparaît effectivement comme une matérialisation et une visibilisation dans le paysage Villeurbannais de la présence de cette religion.

Dans ce projet nous poserons plusieurs questions : Qu’est-ce qui a motivé un tel projet d’édification d’une mosquée ? Quels acteurs y ont participé ? Quelles oppositions et difficultés, ou au contraire encouragements, ont-ils pu rencontrer ? Nous chercherons aussi à comprendre quelles conséquences spatiales, sociales, politiques et culturelles ont eu l’ouverture d’un tel espace pour les musulmans et non musulmans qui fréquentent la ville.

Ce mémoire consiste alors en une socio-histoire de cet édifice qui veut mettre l’accent sur tous les acteurs ayant été témoins ou qui ont eu un rôle dans sa construction. On s’intéresse aux représentants religieux et politiques mais aussi aux croyants, ayant massivement participé au financement du projet, et aux habitants de la ville, croyants ou non, qui ont assisté à l’arrivée de la mosquée dans l’espace urbain.



Citer ce billet
Rédaction (2024, 20 février). La mosquée Othmane de Villeurbanne : un édifice au centre des enjeux de visibilisation et d’institutionnalisation de l’islam dans la ville. Mémoires et Société. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vvba

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search