Approches contemporaines de la mémoire

Programme du cycle 1

Janvier – mai 2021

Le Rize, Villeurbanne

Sur le front de l’actualité de la recherche, de ses avancées, de ses achoppements et de ses débats aussi bien en histoire qu’en géographie sociale, en sciences politiques et en sociologie, ce séminaire ambitionne d’éprouver la notion de « mémoire » en la réinscrivant dans une approche généraliste, interdisciplinaire et empirique. Ne disposant pas du pouvoir de contrainte intellectuelle d’un concept, la polysémique notion de mémoire s’avère transversale à bon nombre de terrains, d’échantillons voire d’objets de recherche. L’enjeu n’est donc pas seulement de réinscrire les faits dits « mémoriels » dans leurs contextes sociaux mais d’explorer les modalités de leur interdépendance. Au-delà de la diversité des terrains et des « contenus » spécifiques de mémoires, le séminaire sera l’occasion privilégiée d’aborder les questions générales de la construction sociale des mémoires à travers la socialisation – notamment familiale, professionnelle et politique –, des mécanismes centraux de l’oubli et de la réminiscence, de la mémoire mobilisée comme ressource sociale, et aussi de l’institutionnalisation et de la matérialisation en des lieux de certaines mémoires et pas d’autres (la dialectique mémoires individuelles et mémoires collectives traversera donc l’ensemble de ces questionnements). De quoi la mise en mémoire constitue-t-elle le signe ? De quoi ses recompositions témoignent-elles ? En somme, la préoccupation générale du séminaire est de construire la mémoire comme un indicateur scientifique à même de rendre compte de processus sociaux qui ne s’y limitent en aucun cas.

Modalités de participation :

Entrée libre, réservation conseillée auprès du Rize ou des organisateurs·rices du séminaire.

Les doctorant·e·s auront la possibilité de rédiger (seul·e ou à plusieurs) le compte rendu détaillé d’une séance, lequel sera soumis à une relecture puis publié sur le carnet hypothèse du Rize. C’est à ce titre qu’ils et elles pourront faire valider cette formation par l’école doctorale 483.


     Cycle I – Mémoires sociales : empreintes, formes et dimensions

À l’amphithéâtre du Rize, de 14h à 17h – ou en visioconférence 

22/01 – Séance d’ouverture : Présentation du séminaire et des enjeux scientifiques de l’objet mémoriel

Vincent Veschambre (directeur du Rize/EVS) et Marie-Claire Lavabre (CEE-Sciences Po)

16/02 – L’enfance des adultes : primes socialisations et mémoires sociales

Margot Delon (CENS) et Frédérique Giraud (CERLIS)

Discutant : Thibault Ducloux (CMH)

16/03 – Mémoires de (lutte de) classes : de l’héritage à la patrimonialisation

Michelle Zancarini-Fournel (LARHRA) et Thomas Zanetti (EVS)

Discutante : Morane Chavanon (Triangle)

13/04 – Espaces et mémoires : la douleur à l’épreuve de l’oubli 
Dominique Chevalier (EVS) et Anne Hertzog (MRTE)

Discutant : Vincent Veschambre (EVS)

18/05 – Dominations, discriminations et mémoires silencieuses 

Fanny Gallot (CRHEC) et Joanne Le Bars (ACP)

Discutante : Saphia Doumenc (Triangle)

 

Organisation du séminaire :

Saphia Doumenc (Triangle) : doumenc.saphia@gmail.com

Thibault Ducloux (Centre Maurice Halbwachs) : ducloux_t@hotmail.fr

Responsable scientifique du séminaire :

Vincent Veschambre (EVS, Rize)

Comité d’animation :

Mélodie Breton (CESSP)

Lina Cardenas (LATTS)

Lison Leneveler (CRJ)

Béatrice Zani (Triangle)

[1] Le compte rendu de chaque séance sera publié sur le carnet hypothèses du Rize :                         https://mes.hypotheses.org/