A l’intersection du genre, de la race et de la classe : ce que les parcours nous disent

Le 14 décembre 2023 s’est tenue au Rize une table ronde intitulée “A l’intersection du genre, de la race et de la classe : ce que les parcours nous disent”, en présence de 4 chercheuses :
Nadia Mounchit, Saphia Doumenc, Camille Lassègue, Aliénor Wagner-Coubès.

En voici l’enregistrement complet ! 

Cliquez ici : Audioblog – A l’intersection du genre, de la classe et de la race : Ce que les parcours nous disent (arteradio.com)

A cette occasion, les anciennes et actuelle chercheuses du Rize se sont retrouvées pour croiser leurs regards sur les parcours professionnels, migratoires, résidentiels et matrimoniaux de femmes de Villeurbanne. Les récits et analyses de ces trajectoires nous éclairent sur la pluralité de leurs luttes,  stratégies, perspectives d’émancipation et d’autonomie. L’occasion d’échanger sur les formes que prennent ces parcours féminins et sur les termes qui permettent de les restituer. 

Saphia Doumenc est docteure en science politique et post doctorante à l’Ires (institut de recherche économiques et sociales) depuis 2022. Sa thèse réalisée au Rize a cherché à comprendre comment des femmes a priori éloignées du champ syndical, des femmes de ménage très dominées socialement, se saisissent néanmoins de cet outil et ont recours à des grèves -parfois très longues. 
Thématiques de recherche : travail et emploi, action collective et syndicalisme des classes populaires, attention portée aux trajectoires migratoires et aux différents rapports sociaux de genre de classe et de race qui se jouent.

Nadia Mounchit  est docteure en sociologie, membre associée au Centre Max Weber. Sa thèse réalisée au Rize a porté sur les effets de la migration sur les parcours conjugaux de femmes émigrées d’Afrique de l’Ouest et centrale installées en France, à Villeurbanne. 
Thématiques de recherche : Sociologie des migrations / Genre et migration / rapports de pouvoir dans la sphère familiale.

Camille Lassègue est doctorante en anthropologie au Rize et au LADEC (Université Lumière Lyon 2). Sa thèse porte sur  les parcours résidentiels de femmes exilées à Villeurbanne.
Thématique de recherche : genre, habiter, exil, luttes sociales, droit au logement, ville, mémoire.

 Aliénor Wagner-Coubès est doctorante en Histoire au Rize et rattachée à l’Université Gustave Eiffel et au laboratoire ACP . Sa thèse porte sur le quartier des Gratte-Ciel, situé dans le centre de Villeurbanne. 
Thématiques de recherche : histoire sociale, habiter, logement populaire, logement social, ville

Bonne écoute !

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search